Dédicace #61 –Malicroix – Henri Bosco

Nous remercions Christian, qui nous a envoyé cette belle dédicace à l'occasion du concours que nous avons organisé avec notre partenaire lors de la Foire du Livre de Bruxelles 2020 .

J’approche des 70 ans et j’ai hérité de l’œuvre d’Henri Bosco, une trentaine de livres. Il ne faut pas oublier les trésors d’hier. J’aimais déjà Bosco avant de recevoir ses livres. Pourquoi ? Bien difficile à dire : on tombe dans Bosco comme dans un puits, on est pris par l’ambiance, les mesquineries, l’atmosphère, les histoires de famille, la nature (Bosco est botaniste, moi aussi !) les songes et les thèmes qui sous-tendent son œuvre comme les secrets de familles, la recherche de l’âme d’Hyacinthe ou la sagesse des vieux …

J’ai choisi Malicroix car il pleut, il fait froid. Il ne faut pas lire Malicroix en été, cela donnerait un choc thermique, c’est le temps du « Mas Théotime ». Quelqu’un a hérité d’une île au milieu d’un fleuve tourmenté près d’un lieu de passage en barque. Il en prend possession sous l’œil de Balandran, serviteur énigmatique. Une petite maison, un foyer, toute chose importante dans l’œuvre de Bosco. Exploration du domaine et l’attente, il y a un close à l’héritage, la réalisation d’une vengeance. Maître Rat », le notaire haut en couleur le confirme, mais méfier vous de son ombre … l’ombre si importante dans l’œuvre de Bosco. Encore des histoires de familles.

N’hésitez pas à pénétrer ce lieu saturé d’eau, de menaces, de combats contre soi-même et contre les autres. Mais quels autres ? Et cette close sera-t-elle réalisée ? A lire près d’un feu qui couve avec une couverture qui vous protègera comme la maison de l’île.

lles 2020