Dédicace #15 - Water Music - T. C. Boyle

Je suis responsable du Knowledge Management dans une ONG active dans la promotion de l'état de droit et la défense des droits humains. Je travaille particulièrement sur les questions d'accès à la justice et de détention, et, musicien à mes heures perdues, je suis aussi passionné de blues, de jazz et de tout ce qui produit des sons.

 

Water Music est un livre olfactif dans lequel planent tour à tour les remugles du Londres interlope de l’époque géorgienne et la moiteur des forêts tropicales bordant le fleuve Niger. Dans ces empires des sens, TC Boyle prend plaisir à animer ses personnages, certes hauts-en couleur, mais tous prisonniers de la comédie humaine dans laquelle ils s’acharnent à tirer leur épingle du jeu.

 

Un livre chorale aussi qui chante la quête d’un explorateur un peu candide à la découverte d’une Afrique telle qu’elle était (alors ?) perçue par les Européens et celle d’un enfant de la fange, rescapé d’une condamnation à mort, qui ne peut compter que sur lui pour s’en sortir.  Le destin, au crépuscule de ce XVIIIème siècle, les fera se rencontrer au carrefour de la folie humaine.

 

Un livre-fleuve de 700 pages enfin dans lequel le lecteur voyage à travers les méandres du Niger dont les cartographes ne savaient trop à l’époque où situer la source et l’embouchure.

 

Si des termes tels que « décousu », « excessif », ou « baroque » raisonnent comme autant de descriptions négatives, Water Music les transforme, au fil des pages,  en superlatifs du bon goût.

 

Je conseille ce livre à celles et ceux qui aiment s'évader et qui trouvent aussi que, parfois, c'est un peu le bordel dans leur tête (mais qui s'en accommodent au final).