Dédicace #44 - Germinal - Emile Zola

 

Je suis en train de le lire… J'ai d'abord lu ce livre comme lecture obligatoire en secondaire. A l'époque, il m'avait fait bonne impression. Point. Je le relis maintenant sur les conseils de mon mari. J'adore!

 

Entendons-nous bien: l'histoire est terrible, de l'ordre de la tragédie sociale et individuelle. Zola aborde le sujet de la grève avec une subtilité et une finesse admirables. Sans prendre parti, il décrit avec nuances les intérêts, les souffrances, les enjeux quotidiens et les facettes de chaque groupe et plus particulièrement, de chaque personnage pour lesquels le lecteur ressent une réelle empathie. Dans un sujet social si clivant, Zola pose un regard franc et sans caricature des luttes et angoisses personnelles qu'une révolution sociale peut engendrer. Il nous plonge dans la réalité de la vie des mines au XIXe siècle, tant le travail que la vie - si dure - familiale et sociale.

Plongez-vous dans ce livre. Nous ne sommes pas loin de certains enjeux sociaux qui ont lieu aujourd'hui - et qui auront probablement lieu tout au long de l'histoire. Zola écrit avec une plume et un rythme de notre temps, et aborde très directement des sujets (violence, sexe, mal-traitance, lutte des classes...) que je ne pensais pas que l'on pouvait mettre dans des livres à cette époque.