Dédicace #47 - The Element - Ken Robinson

 

Il y a des livres qui nous changent en ajoutant une profondeur à notre âme, ou quelques degrés à notre champ de vision, ou quelques centimètres à notre hauteur morale. Et puis il y a les livres qui, littéralement, chamboulent notre vie de fond en comble. 

Ce livre, The Element, du pédagogue anglais Ken Robinson, est arrivé dans ma vie à un moment où j'étais prêt à l'entendre, et mieux, à le mettre en pratique. Il serait exagéré de dire que c'est suite à sa lecture que j'ai quitté ma maison en banlieue et mon travail de cadre supérieur dans une multinationale pour passer vivre dans un appartement en vile en tant qu'artiste photographe, mais disons qu'il a été la plume qui fait pencher la fameuse balance vers ce qui est plus juste pour nous. 

 

Le livre porte deux messages. Le premier découle de sa définition de "l'élément" ("the element"): la réalisation d'une activité qui soit une conjonction et de nos talents et de ce que nous aimons faire. Cette activité peut être professionnelle ou pas, mais Robinson croit dur comme fer que la seule façon d'avoir une société heureuse (et donc bienveillante -et vice versa-), c'est d'avoir une société où ceux qui l'intègrent pratiquent une activité quotidienne qui soit dans leur élément. A l'heure des bullshit jobs et de la génération burn-out (notons juste rapidement au passage que la Belgique, depuis 4 ans, dépense plus d'argent public à cause du burn-out qu'au chômage (!)), ce genre de message ne peut être que bénéfique.

 

Le deuxième message est celui d'une réforme en profondeur du système éducatif actuel, vestige de l'ère industrielle et qui annule toute créativité et donc toute capacité aux enfants et aux adultes qu'ils deviendront, de trouver leur élément véritable (car enfoui sous des tonnes de pressions sociales et familiales, points, examens puis carrières à réussir, et finalement des contraintes externes qui nous "forment" dans un moule bénéfique pour une société où tous les paramètres sont basés sur le PIB, au détriment de l'humanité elle-même). 

 

Pour ma part j'ai mis 30 ans à le trouver cet élément, et cela a été, entre autres, grâce à ce livre.